Cie Terre d'Utopies



La Cie Terre d'Utopies, c'est questionner l'ABS

Pas l'Air Bag Système mais la question de l'Amour, du Bonheur, du Sens. Faire le pari d'autres champs des possibles. Etre autre chose que des consommateurs, mettre en œuvre une autre société que la société purement marchande.

Le chouchou de la Cie (il y en a plusieurs) est le philosophe et poète Edouard Glissant, chantre de la créolisation, du Tout-Monde ainsi que d'une re-définition de l'Utopie. C'est lui qui donne le nom de la Cie avec cette idée que :

« L'utopie n'est pas le rêve. Elle est ce qui nous manque dans le monde. » Deux autres de ses idées concrètes sont notre boussole : « La poésie ne produit pas de l'universel, non, elle enfante des bouleversements qui nous changent. » « Je peux changer en échangeant sans me perdre ni me dénaturant pour autant . » Edouard Glissant, Poétique de la Relation. Nous aborderons ses idées et les mettrons en chair lors du deuxième travail.

La Cie Terre d'Utopies, c'est croire

Croire à la fable améridienne des deux loups. Un grand-père explique à ses petits enfants que deux loups se battent en leur cœur : un loup généreux, honnête, confiant, altruiste et un loup égoïste, cupide, autocentré, agressif.

  • - Et lequel gagne ? demande l'un de ses petits enfants.
  • - Celui que nous cultivons, répond l'homme sage.

Cette fable est définitivement plus espérante que l'idée que « l'homme est un loup pour l'homme ». Elle demande une sculpture de soi, une lucidité qui nous conduit à faire prévaloir en nous le meilleur plutôt que le pire, les deux coexistant.

Une belle année à vous.

Merci aux spect-acteurs (actrices) du premier travail.

Enfin, n'oubliez pas, ce sont les temps Arc-en-ciel, «posé,e,s là, près du cœur du Ciel et relié,e,s ici, près du cœur de la Terre, se laisser aller à cette douceur d'être soi, tranquillement et simplement . »

  • Sabine

Et puis, pour bien entrer dans la nouvelle année, ces vers de Jean-Pierre Siméon, un autre chouchou :

  • « Que le cœur
  • nous batte trop vite
  • mais qu'il batte
  • que l'air trop tôt nous manque
  • mais qu'il ait des saveurs
  • âcres et fortes et que l'âme
  • ait ses sueurs oui
  • mais dans les vertiges. »

Les photos